L'Histoire du Coin du Bois

Une belle rencontre entre une personnalité et sa municipalité

Une belle rencontre entre une personnalité

et sa municipalité

Loin du Restaurant le Coin du Bois rénové d’aujourd’hui… Remontons un peu le temps. Le temps où La Buvette de Jeanine occupait cet espace, qui a ainsi fonctionné près de 50 ans, sans une ride !

Janine

Janine FOUQUE était une habitante de la Chapelle du Mont du Chat, une femme à l’époque bien connue de la commune.

Dans les années 70, elle créé un petit bar  « La buvette au Coin du Bois », sur le site du bâtiment actuel.

Réalisée avec les « bonnes volontés » du village, totalement en structure bois, le bardage étant constitué d’écoins, Janine a officié durant 25 années dans cette buvette en lui apportant âme et partage.

Connaissant un grand succès, cette dernière n’a cessé de faire évoluer cet endroit, jusqu’à réaliser des travaux d’agrandissement, pour parvenir à une surface totale de 55 m².

Loin du Restaurant le Coin du Bois rénové d’aujourd’hui… Remontons un peu le temps. Le temps où La Buvette de Jeanine occupait cet espace, qui a ainsi fonctionné près de 50 ans, sans une ride !

Janine

Janine FOUQUE était une habitante de la Chapelle du Mont du Chat, une femme à l’époque, bien connue de la commune.

Dans les années 70, elle créé un petit bar  « La buvette au Coin du Bois », sur le site du bâtiment actuel.

Réalisée avec les « bonnes volontés » du village, totalement en structure bois, le bardage étant constitué d’écoins, Janine a officié durant 25 années dans cette buvette en lui apportant âme et partage.

Connaissant un grand succès, cette dernière n’a cessé de faire évoluer cet endroit, jusqu’à réaliser des travaux d’agrandissement, pour parvenir à une surface totale de 55 m².

Janine

Janine FOUQUE était une habitante de la Chapelle du Mont du Chat, une femme à l’époque bien connue de la commune.

Dans les années 70, elle créé un petit bar  « La buvette au Coin du Bois », sur le site du bâtiment actuel.

Réalisée avec les « bonnes volontés » du village, totalement en structure bois, le bardage étant constitué d’écoins, Janine a officié durant 25 années dans cette buvette en lui apportant âme et partage.

Connaissant un grand succès, cette dernière n’a cessé de faire évoluer cet endroit, jusqu’à réaliser des travaux d’agrandissement, pour parvenir à une surface totale de 55 m².

La Buvette

Il s’agissait du seul commerce et du seul lieu de rencontres présent sur la commune. Un espace familial, étendu et convivial.

La clientèle de cette buvette très propre, pittoresque, et rustique était constituée : des habitants de la commune, des chasseurs, des « gens de passage », des moniteurs et des enfants de 2 colonies de vacances situées au hameau « Le Col » (« Minochat » appartenant à une caisse sociale des mineurs et « la colonie de Conflans St Honorine »).

Janine, debout derrière son bar, au grand sourire, à la fois accueillante et vigilante pour écarter les potentiels gêneurs, s’est attelée toute sa vie au service de cafés, chocolats chauds, Roussette ou Gamay de Savoie, et autres boissons non alcoolisées. Sans oublier les sirops particulièrement appréciés des enfants.

Au coeur de chacune de ses idées, il y avait sa clientèle. La volonté de toujours la satisfaire. De toute évidence, l’apparition d’un congélateur à glaces a fait l’unanimité : cônes, cornets ou petits pots ont fait la joie des petits mais aussi des grands. Sa jolie terrasse extérieure ensoleillée dès le jour levé, permettait d’accueillir promeneurs, cyclistes et familles du village….. Un coin où tout le monde trouvait sa place, un espace où tous étaient les bienvenus. 

Malgré une conception « élémentaire », la présence d’un poêle à bois offrait chaleur et convivialité et permettait à Janine d’accueillir et de servir saisons après saisons.

On se souvient du « lieu d’aisance », qui était constitué d’un trou profond au sein d’une cabane, située à l’écart de « la buvette ».

La Buvette

Il s’agissait du seul commerce et du seul lieu de rencontres présent sur la commune. Un espace familial, étendu et convivial.

La clientèle de cette buvette très propre, pittoresque, et rustique était constituée : des habitants de la commune, des chasseurs, des « gens de passage », des moniteurs et des enfants de 2 colonies de vacances situées au hameau « Le Col » (« Minochat » appartenant à une caisse sociale des mineurs et « la colonie de Conflans St Honorine »).

Janine, debout derrière son bar, au grand sourire, à la fois accueillante et vigilante pour écarter les potentiels gêneurs, s’est attelée toute sa vie au service de cafés, chocolats chauds, Roussette ou Gamay de Savoie, et autres boissons non alcoolisées. Sans oublier les sirops particulièrement appréciés des enfants.

Au coeur de chacune de ses idées, il y avait sa clientèle. La volonté de toujours la satisfaire. De toute évidence, l’apparition d’un congélateur à glaces a fait l’unanimité : cônes, cornets ou petits pots ont fait la joie des petits mais aussi des grands. Sa jolie terrasse extérieure ensoleillée dès le jour levé, permettait d’accueillir promeneurs, cyclistes et familles du village….. Un coin où tout le monde trouvait sa place, un espace où tous étaient les bienvenus.

Malgré une conception « élémentaire », la présence d’un poêle à bois offrait chaleur et convivialité et permettait à Janine d’accueillir et de servir saisons après saisons.

On se souvient du « lieu d’aisance », qui était constitué d’un trou profond au sein d’une cabane, située à l’écart de la buvette.

Le Projet Le Coin du Bois : 20 ans de Bataille

menée par quatre Équipes Municipales

En 1996, alors âgée de 78 ans et fatiguée, Janine met « La Buvette » en gérance. En décembre 1998, à tout juste 80 ans, Janine décède… et n’ayant plus de famille, elle décide de faire don de la « Buvette » à la commune, accompagnant ce don d’une somme d’argent devant permettre de réaliser des travaux d’amélioration du bâtiment.

C’est à partir de là que démarre l’histoire municipale de « La Buvette », aménagée au fil du temps, avec l’aide d’habitants fidèles : Dédé et Maryse, Bernard et Michèle, Norbert et Josette, Nicole et Gut, et la validation des services vétérinaires, de manière à pouvoir évoluer en restaurant « sans prétention ».

Le site, les exploitants qui se sont succédés, dont « Popov » durant 8 années, la volonté des élus dès les premiers mois ….. ont permis, non seulement de faire la démonstration de la pertinence d’un restaurant sur ce site, mais aussi et surtout de sa viabilité. La suite, est bien connue : les équipes municipales qui se sont succédées ont chacune apporté leur pierre à l’édifice pour qu’un projet de reconstruction aboutisse enfin !

Les dates clés du Projet Communal :

2000

Maire Paul Marin : La succession

De mains en mains, plusieurs gérants succèdent à Janine, afin de faire perdurer la Buvette : Mme Rachel OUENNAS durant 2 ans,  Mr Michel LAGIER pendant 2 ans également et Christophe BAILLY, 8 années consécutives, confirmant le succès de ce petit restaurant et validant la possibilité de « se lancer » dans un projet « en dur ».

2001

Maires Paul Marin & Michel Chappuis : Un obstacle de taille

La révision du POS, se traduisant par un début d’application des Lois « Montagne » et « Littoral » conduisant à supprimer la constructibilité de nombreuses parcelles, dont la zone où se situe la Buvette… Mais l’équipe municipale ne baisse pas les bras et obtient de la parcelle du Coin du Bois, la possibilité d’un projet de reconstruction, à la condition unique d’un bâtiment à usage touristique ou sportif.

2007

Maire Michel Chappuis : Achat par la commune

Une partie du foncier (où est implantée la Buvette) appartient donc à la Commune (avec l’accord du CCAS) et une autre partie attenante appartient au CCAS. Parallèlement, la CALB (à présent Grand Lac) accepte de financer l’installation d’une micro-station d’épuration en remplacement des sanitaires non conformes.

2008-2014

Maire Mme Nicole Falcetta

Un nouveau projet architectural est défini et des démarches pour l’obtention de subventions sont engagées. Pour ce faire, le CCAS accepte de vendre la parcelle ainsi que le « fonds de commerce ». Après le choix d’un architecte et une première étape franchie (permis de construire en 2012), la Préfecture est le premier acteur à nous accorder une première subvention de 150 000 € !

Les acteurs & personnes clés :

Soutien sans faille de  M. Jean Pierre VIAL Conseiller Départemental et Sénateur ainsi que des techniciens du service « développement Touristique »,  de la DDT avec M. TISSOT, du CAUE, de la CALB : Dominique DORD, Président et, au niveau du montage financier, aide de Martine REVOL, Chargée de Mission à la CALB.

2014-2020

La Bataille finale

Toujours avec Mme Falcetta à la tête, et malgré un changement d’équipe, la volonté de poursuivre le projet reste la même. A la suite d’un différend avec le premier architecte, un appel d’offres est lancé et le nouvel architecte élabore alors un nouveau projet, celui d’aujourd’hui. De nombreux écueils ont jalonné la conduite de ce projet :
– la
préservation de la subvention de la préfecture impliquant la démolition de la buvette alors que le nouveau projet n’était pas encore abouti
– la découverte d’un gouffre d’1m50 de diamètre et de 9m de profondeur occasionnant un retard et un surcoût
– la volonté de l’équipe de réaliser le restaurant en structure bois en utilisant du bois d’œuvre adapté et de qualité provenant de notre forêt
– l’approche de la validation du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal qui allait  supprimer totalement la constructibilité de cette zone alors que nous attendions l’approbation du permis de construire
– et pour couronner le tout, la crise sanitaire provoquant un retard important au niveau des travaux

Aujourd'hui

fierté, union, carton !

Ce projet n’est pas l’histoire d’une, deux, ou trois personnes, mais une multitude d’acteurs et de valeurs, de force et de courage, d’ambition et de conviction. Un projet porté à bout de bras pendant 20 ans par des élus entreprenants d’une petite commune, dont la volonté sans faille était de faire de ce Coin du Bois, un lieu sans prétention à l’esprit familial, convivial, dédié à tous les âges.

Ce projet n’est pas l’histoire d’une, deux, ou trois personnes, mais une multitude d’acteurs et de valeurs, de force et de courage, d’ambition et de conviction. Un projet porté à bout de bras pendant 20 ans par des élus entreprenants d’une petite commune, dont la volonté sans faille était de faire de ce Coin du Bois, un lieu sans prétention à l’esprit familial, convivial, dédié à tous les âges.

Du Lundi au Dimanche de 9h30 à 23h | Vente à emporter jusqu'à 19h